• L'Action - Acte II

    Face à moi, une dame aux cheveux blancs qui semble s’interroger sur la manière la plus optimale de plier ses draps. Je me suis toujours demandé à quoi servait de plier si consciencieusement ses habits dans un Lavomatique étant donné la très forte probabilité de les froisser à nouveau si toutefois ils parvenaient à traverser la jungle parisienne. Au bout de ses doigts, un cadeau du ciel : un drap-housse. Ce rebelle qui ne se laisse jamais plier « correctement ». Ses bouts, entre angle-droit et demi-cercle, qui perturbent le pli. La dame grimace, la dame peine, elle a mal en voyant cette imperfection de la nature. Comme une gamine de primaire qui tente de faire entrer des lettres dans des interlignes, elle ouvre grand la bouche et se concentre. Elle se concentre parce qu’elle sait sa chance. La chance d’un défi à remonter au milieu d’un désert d’ennui. Je ne lâche donc pas ses mouvements des yeux.

    Tout d’un coup, enfin, mon sèche-linge s’arrête. Le Roi est mort, vive le Roi ! Je m’empresse de mettre mes habits en vrac dans mon sac et me dirige vers la sortie. Mon pied droit embrasse le bitume. Leur retrouvaille est intense. Mes oreilles, mes papilles, mes narines, mes yeux s’ouvrent à nouveau : je reviens à la vie. Je croise des gens, le visage fermé, un sac à linge plein, se diriger vers le Lavomatique.

    Et comme l’être humain est cruel, un sourire prend d’assaut mes lèvres.


  • Commentaires

    1
    Fahima
    Lundi 8 Février 2016 à 19:35

    Encore une fois, j'aime bien comme tu écrit.  Parce que à partir d'une chose banale, tu remarques.......... et tu décris de telle sorte que ça devient presque "interessant". Bravo ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :