• Museo de los derechos humanos

    Les voyages sont des sauts dans le temps. Il y a 2 jours à Santiago, je suis passée de la canicule parisienne à l'hiver de la cordillère des Andes. Et aujourd'hui, sous le soleil, je suis retournée dans la sombre période de la dictature chilienne grâce au superbe musée de la Memoria y de los Derechos Humanos.

    Il parait que presque partout au Chili, le ciel nocturne est criblé d'étoiles. Mon premier souvenir fort de ce voyage sera alors une carte animée du Chili où scintillaient de petits points lumineux correspondant aux centres de tortures du régime de Pinochet (plus de 1300). Des larmes filantes m'ont aussi traversée à la vue du mur des victimes s'étendant sur trois étages.

    Un musée vraiment magnifique et intelligent où l'on passe des rires (clips de campagne pour le "no" au referendum de 1988) aux larmes.

    En rentrant, j'apprends que de nouveaux attentats sanglants ont eu lieu à Nice. J'avais completement oublié qu'on était le 14 juillet.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :