• Séances de ciné

    Petit arrêt sur mon quotidien de détentrice d'une carte illimitée. Un moyen de faire des voyages à 360° tout en restant assise.

  • Après six mois de travail intense en Catalogne, rien ne vaut un Spielberg (doublé en espagnol...) pour découvrir la salle de ciné de mon nouveau quartier et redécouvrir l´émotion intense que nous font vivre les beaux films remarquant une époque en en marquant une autre.                                           


    votre commentaire
  • Ce qui nous lie

    Rien de mieux qu'un Klapisch premier cru quand on revient de 6 mois de voyages! Et quel voyage que ce qui nous lie à l'enfance, à la famille, à la terre et aux sens. Un film magnifique, léger et poignant. Merci à la canicule parisienne, qui m'a amené à me réfugier dans une salle climatisée ; et à Klapisch, pour avoir augmenté pendant 1h54 mon taux d'humidité oculaire.    

     


    votre commentaire
  • Quand le reportage dépasse la fiction, l'être humain gagne des points.

    Un moment beau, poignant et qui donne envie de partir à la recherche des pépites de ce Monde.


    votre commentaire
  • Juste la fin du monde

    De nouveau, ce film est trop puissant pour ne pas se passer de  commentaires. Restons donc superficiels: j'ai vu ce film de retour du Pérou avec une amie dans un cinéma à Odéon. Il faisait beau avant ; et encore beau après. J'ai encore eu la gorge nouée pendant. Et ce silence de la salle, toujours, au moment de la bande annonce. J'avais mes bottines à talon marron qui annonçaient l'automne.


    votre commentaire
  • Julieta

     

     Pedro Almodovar frappe encore avec Julieta, qui dessine les    souvenirs ou l'avenir de  mères et de filles...et leurs tempêtes.  


    votre commentaire