• Finissons par le début

    Un carnet de voyage est un espace de libertés. La quintessence d'allers et de venues dans du papier recyclé. Le droit, deux ou trois fois par an, de ne pas écrire droit, ni à propos du Droit, sans ordre ni "logique". D'écrire des choses à faire "absolument", sans les faire. Et sans regretter de ne pas les avoir faites. Un jet d'émotions; des griffures de contacts éphémères.

    Qu'en restera-t-il? Peu importe. Vais-je me souvenir, en feuilletant ces pages dans cinq ans, des visages derrière ces numéros, ces adresses, ces bouts déchirés de cartes de visites? Peu importe. Car c'est justement là que réside le cadeau de chaque voyage: nous rappeler, sous diverses formes, que dans la vie, (très) peu (de choses) importe.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :